Partagez| .

[Terminé]Une répétitition préoccupante [PV Hikari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Kimiko Ashiro
Connaissance


Points de Réputation : 125
Date d'inscription : 06/01/2014
Date de naissance : 09/07/1997
Age : 20
Rang : -
En couple avec : *tousse*




MessageSujet: [Terminé]Une répétitition préoccupante [PV Hikari] Lun 2 Juin - 12:14

A sa grande surprise – ou peut-être pas, finalement, vu qu’on le lui en avait parlé – les rôles pour la pièce de théâtre furent ainsi distribuées. A Etoile-sama, celle qui avait accepté de participer, fût attribué le rôle du prince. Cette déclaration reçut un assentiment général du public, tellement la prestance et la droiture d’Etoile-sama collait bien à ce rôle. Le rôle de la sorcière fût attribué à une spicoise, une des rares à faire également consensus dans Astrea, au point qu’elle a été plusieurs fois pressentie pour devenir elle-même Etoile-sama – une concurrente sérieuse pour les autres jeunes filles souhaitant assumer ce rôle, au détail près qu’aucune autre spicoise ne semblait à l’heure actuelle à la hauteur pour la seconder. De nombreux seconds rôles furent attribués essentiellement à des miatroises, parfois à des rimoises et ponctuellement à une autre spicoise, tandis que les rôles techniques étaient distribués de manière logique et égalitaire. Le clou du spectacle de la distribution des rôles concerna toutefois les rôles de la princesse et de la petite sirène. Si la première fût attribuée à Hikari, ce qui attira de nombreux commentaires, ainsi que la direction générale de la confection des costumes, la nomination de Kimiko pour le rôle de la petite sirène provoqua le plus grand tohu-bohu de la soirée, soulevant question, exclamation et même parfois approbation – mais, bizarrement, jamais de protestation. A croire qu’il avait été intégré que le choix n’était pas à discuter, et que les choses seraient ainsi de manière définitive. Autant dire que la pression sur les épaules de Kimiko se fit réellement imposante. Heureusement, celle-ci réagit extrêmement bien, et, comme promis à Hikari, elle commença à se consacrer corps et âme à la répétition de la pièce.

Ce jour-là, justement, Hikari et Kimiko avait prévue de répéter les différentes scènes qu’elles avaient en commun ensemble, loin de l’agitation habituelle de l’Académie. Pour cela, elle s’était donné rendez-vous dans une des petites clairières de la forêt, qui ferait office de décors idéal, en particulier parce que la rencontre de leurs deux personnages, justement, se passait dans ce type de décors. Malgré tout, il apparu bien vite que Kimiko n’était, pour une fois, pas totalement dans l’esprit de son rôle, comme si quelque chose la préoccupait. Elle butait sur des morceaux de texte qu’elle connaissait habituellement parfaitement, faisait des erreurs de placement, voire oubliait un paragraphe entier du dialogue. Bref, la répétitition était catastrophique. A l’issu d’une de ses nouvelles erreurs, Kimiko, soupirant, s’assit sur un banc qui se trouvait dans la clairière.


« C’est inutile, je n’arrive à rien aujourd’hui. Je suis désolée de faire perdre ton temps, onee-sama. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hikari Amakusa
Diva


Points de Réputation : 691
Date d'inscription : 15/12/2013
Date de naissance : 18/04/1995
Age : 22
Rang : Bisexuelle
Clubs : St Rim Girl School
En couple avec : Quelqu'un ;)




MessageSujet: Re: [Terminé]Une répétitition préoccupante [PV Hikari] Mer 4 Juin - 20:39

La distribution des rôles tant attendue avait finalement eu lieu trois jours après la réunion des clubs de théâtre des trois écoles, mettant en effervescence toute la résidence Strawberry. Dans toutes les bouches, les pronostics allaient bon train, toutes se demandaient qui jouerait quoi, prônant en faveur de telle ou telle célébrités d'Astrea, se contredisant les unes les autres. Puis, durant le repas du soir, la présidente du conseil des élèves de Miatre avait pris la parole, annonçant que tous les rôles avaient été distribués et qu'il n'y avait aucun moyen de changer la distribution, hormis avec une excellente raison. Il y eu alors un grand moment de silence, toutes les demoiselles avaient les yeux rivés sur la jeune femme qui, sa liste en main, commençait par rappeler la pièce choisie et le rôle de chaque école. Cette année, Spica serait en coulisse tandis que Miatre et Rim se partageraient les rôles. Elle précisa cependant qu'afin de donner des chances égales à chacune, quelques Spicoises se verraient octroyer un rôle. Et enfin, le premier nom retentit: à la surprise générale, Kimiko Ashiro fut choisie pour jouer la petite sirène, l'héroïne de la pièce, si forte et si torturée, qui finit par mourir et trouver la paix. A cette annonce, un énorme brouhaha se leva soudainement dans le réfectoire, les élèves se mirent à converser avec leurs voisines, étonnées qu'une première année se voit choisie pour jouer le protagoniste et surtout qu'Etoile-sama n'ait pas été élue pour ce rôle. Personne pourtant n'osa critiquer ce choix,le sachant indiscutable.
Frappant dans ses mains pour ramener le silence et continuer la distribution, la présidente de Miatre annonça alors que le prince serait interprété par Etoile-sama, rôle qui lui allait tout à fait quant à sa droiture et sa prestance, tandis que sa partenaire serait reléguée au rôle de Speakerine selon ses désirs. Quant à la sorcière fut attribuée à une Spicoise plutôt populaire dans son école ainsi qu'une future prétendante au titre d'Etoile, et qui s'était déjà illustrée durant le festival précédent. La seconde grande surprise de la soirée fut le rôle de la princesse ainsi que celui de directrice générale de la confection des costumes, qui furent tout deux attribué à Hikari. Celle ci, tout d'abord aussi surprise que ses camarades de jouer l'un des rôles principaux, finit par accepter, encouragée par ses camarades et cadettes de Rim qui se réjouissaient de voir leur "onee-sama" dans un aussi beau rôle que celui qui lui était attribué. Les seconds rôles furent ensuite distribués équitablement à des Miatroises et des Rimoises, de même pour les rôles techniques -fabrication des accessoires, des décors, régie- et artistiques -la sainte chorale ainsi que les nombreuses musiciennes des trois écoles furent mises à contribution afin d'offrir à cette pièce le meilleur accompagnement possible.-.

Les répétitions commencèrent dès la réception du script. Si certaines préféraient répéter seules -c'était par exemple le cas des deux Etoiles-, d'autres se regroupaient dans les chambres pour répéter, déclamer et se corriger les unes les autres, le tout dans une atmosphère chaleureuse. Hikari, quant à elle, avait choisi la seconde solution, préférant répéter avec ses camarades que toute seule dans son coin, trouvant plus simple de s'améliorer en compagnie d'autrui que seule. Aussi, souhaitant interpréter son texte loin de l'agitation de la résidence Strawberry, elle avait donné rendez vous à Kimiko dans son jardin secret, une clairière au milieu de la forêt d'Astrea où jamais personne ne s'aventurait et qui serait sans nul doute un parfait décor. En effet, lors de la réécriture du conte, il avait été décidé que des scènes entre la sirène et la princesse seraient rajoutées et l'une d'elles, qui se passait la veille du mariage entre le prince et la jeune femme, avait lieu dans un jardin. Durant cette scène, la princesse conversait avec la sirène, lui prouvant par de simples mots tout l'amour qu'elle vouait à son futur époux, puis c'était au tour de son interlocutrice de lui faire part des sentiments qu'elle avait pour le jeune homme, une confession désespérée la veille de sa mort. Il s'agissait là d'une scène tout à fait splendide, qui mettait en avant la détresse de la sirène et la sympathie de la princesse, bien souvent vue comme une terrible femme ayant poussé l'héroïne dans les griffes du trépas.

Pourtant, contrairement à l'habitude et aux attentes de la Rimoise, la répétition ne se passa pas du tout comme prévu: Kimiko ne parvenait pas à être dans son rôle, peinait à dire son texte, butait sur de nombreux mots, avait du mal à être convaincante...bref, elle n'arrivait pas à faire quelque chose de concluant, ce qui pourtant n'altéra en rien à la bonne humeur d'Hikari, qui se montrait patiente et souriante, tentant quant à elle de faire le moins d fautes possibles, non pas pour humilier sa cadette mais pour être en mesure, par cette perfection, de mieux l'aider à entrer dans son rôle. A la suite d'une énième erreur, la Miatroise poussa un profond soupir, dépitée, avant de s'asseoir sur le banc qui trônait sous l'unique arbre de la clairière avant de s'excuser, assurant qu'elle n'arrivait à rien et qu'elle ne faisait que faire perdre son temps à sa partenaire. Celle ci, secouant la tète pour affirmer le contraire, vint s'asseoir auprès d'elle et, posant son texte à ses côtés, elle lui demanda avec gentillesse:

"-Qu'est ce qui t'arrives Kimi-chan? Tu avais si bien commencé... est ce que quelque chose te dérange au point de t'empêcher de te concentrer? Pourtant tu t'en sors si bien d'habitude..."

Elle posa doucement sa main sur celle de sa cadette, inquiétée par ses nombreuses erreurs et son visage fermé:

"-Est ce que, aujourd'hui, tu as du mal à comprendre ce que ressent la sirène?"

Elle lui avait demandé cela en toute amitié, n'ayant aucunement l'idée de l'humilier ou de la traiter comme une enfant ne comprenant rien à la vie et aux sentiments complexes tels que le désespoir ou l'amour. Au contraire, elle souhaitait l'aider, lui expliquer ce qu'elle ne comprenait pas pour que Kimiko puisse enfin jouer son rôle correctement et en toute sérénité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fictionpress.com/u/886737/Amakusa-Kuroe

avatar

Kimiko Ashiro
Connaissance


Points de Réputation : 125
Date d'inscription : 06/01/2014
Date de naissance : 09/07/1997
Age : 20
Rang : -
En couple avec : *tousse*




MessageSujet: Re: [Terminé]Une répétitition préoccupante [PV Hikari] Ven 6 Juin - 16:37

Comme elle aurait dû s'attendre, forcément, Hikari interrogea Kimiko sur les raisons de sa méforme du moment. En d'autres circonstances, elle se serait livrée à elle sans la moindre hésitation, afin qu'elle l'aide à dissiper ses doutes. Mais là, la situation la dépassait, et pourrait avoir de fortes conséquences si la chose s'apprenait. Devait-elle donc en parler? Après avoir regardé Hikari quelques secondes silencieusement, Kimiko finit par se décider : elle lui faisait confiance, elle saura sans doute se taire, en plus de l'aider à démêler ses préoccupations du moment. Respirant un bon coup, Kimiko finit donc par exprimer les raisons de son malaise actuel.

"Onee-sama... Est-ce déjà arrivé que des étoiles se disputent au point de se séparer?"

Bien consciente d'en avoir déjà trop dit, Kimiko tenta alors d'expliquer ce qui l'inquiétait autant, et pourquoi elle pensait à tout cela. Il fallait dire que ce qu'elle venait de vivre avait de quoi se sentir mal à l'aise, surtout quand cela concernait des personnes aussi admirables qu'Etoile-sama, surtout pour une première année comme elle qui était encore, forcément, dans une forme d'admiration béate pour le sommet des élèves d'Astrea.

"J'ai peur... Que si elles se séparent, que ça soit ma faute..."

Kimiko se confia alors à coeur ouvert à Hikari, déversant sur elle toutes ses inquiétudes, ses craintes et ses peurs, comme on verserait un tonneau d'eau rempli à raz-bord.

"Tout à l'heure, Etoile-sama m'a demandé de répéter avec elle... Comme nous avons beaucoup de scènes en commun, j'y suis donc allée... J'ai supposé qu'elle voulait simplement voir si je me sentais prête, ainsi que pour faire des premiers accords sur le déroulement de la scène, son ambiance..."

Détournant alors son regard d'Hikari, Kimiko apparu alors soudainement bien peinée. C'est à peine si elle murmura la suite de ses propos, comme si elle avait peur qu'en les prononçant, cela allait leur donner une toute autre réalité.

"Au début, on a bien répété comme c'était prévu... Mais au fur et à mesure, Etoile-sama a commencé à me prendre le poignet... Et je crois bien qu'à un moment donné, elle a tenté de m'embrasser."

Manifestement, la chose ne semblait pas du tout plaire à Kimiko, qui le confirma sans équivoque dans ses propos.

"Je ne voulais pas du tout... Du coup je l'ai repoussé et j'ai crié... Et... Et Etoile-sama est arrivée, et elles ont commencé à se disputer."

Elle se rappelait très bien de la violence de leurs propos. La seconde qui criait sur la première sur ses manières et sur son comportement, la première qui lui répliquait que c'était la faute de la seconde et qu'elle n'y était pour rien et que si elle n'était pas contente, elle n'avait qu'à bien vouloir jouer dans la pièce, la seconde qui s'emportait en traitant la première d'imbécile qui ne comprenait jamais rien... Kimiko s'était alors échappé le plus discrètement possible, mal par rapport à tout ce qui venait de se passer sous ses yeux et mal d'être témoin de cette dispute. Sentant encore l'amertume dans sa bouche, Kimiko regarda alors onee-sama à nouveau, d'un air réellement peiné.

"Je devrai peut-être démissionner du rôle de la petite sirène, onee-sama..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hikari Amakusa
Diva


Points de Réputation : 691
Date d'inscription : 15/12/2013
Date de naissance : 18/04/1995
Age : 22
Rang : Bisexuelle
Clubs : St Rim Girl School
En couple avec : Quelqu'un ;)




MessageSujet: Re: [Terminé]Une répétitition préoccupante [PV Hikari] Ven 6 Juin - 23:59

A en juger par son attitude, Kimiko avait vraiment du mal à se confier, contrairement à toutes les autres fois, ce qui eut pour effet d'inquiéter Hikari: lui était-il arrivé quelque chose? L'avait-on embêtée ou forcée à faire quoique ce soit? A cette idée, elle sentit son sang bouillonner: si jamais une élève, qu'importe son école ou son année, avait fait du mal à sa cadette, elle irait sans aucune hésitation lui dire sa façon de penser et lui faire comprendre qu'elle regretterait son geste si elle continuait d'agir avec autant de bassesse. Pourtant, n'ayant eu aucune réponse de sa camarade, elle s'obligea à calmer cette colère qui montait en elle pour retrouver son calme habituel, attendant patiemment que la brunette lui fasse part de ses angoisses. Cette dernière, après avoir poussé un soupir à fendre l'âme, se décida à lui révéler les raisons de son attitude si distraite, commençant en lui demandant si les Etoile avaient l'habitude de se disputer au point de se séparer. Au point de mettre fin à leur relation non mais la Rimoise savait -par ses amies de Miatre et aussi par expérience personnelle, puisqu'elle avait quelques temps côtoyer durant sa première année la plus jeune du couple- qu'elles avaient tendance à se quereller pour tout et rien, l'une des deux étant de nature jalouse. Aussi, savoir qu'une énième querelle avait éclatée entre elles deux ne l'étonnait pas du tout. Cependant, pour une élève en première année, ce genre d'évènement devait en effet déranger ou effrayer: que faire si même les médiatrices inter-écoles se livraient à des conflits? C'est sans doute ce qui tourmentait Kimiko.

Elle allait la rassurer, lui dire que ce genre de disputes avait souvent lieu dans un couple cependant, sa cadette la coupa dans son élan en avouant qu'elle craignait une possible séparation...par sa faute. Comment ça "par sa faute"? Cette remarque piqua la curiosité de la troisième année qui fixa alors la demoiselle avec attention, son visage exprimant clairement son incompréhension. Kimiko alors se mit à déverser toutes ses craintes, lui racontant qu'auparavant, Etoile-sama -jouant le prince- lui avait demandé de répéter avec elle. Au début, tout s'était passé comme prévu, elles avaient répété avec sérieux. Puis peu à peu, l'aînée était devenue plus proche, trop même au point de tenter d'embrasser Kimiko, qui s'était de suite défendue en criant et en la repoussant. Du coup, les cris avait attiré l'autre Etoile qui, outrée par le comportement désinvolte de sa compagne, s'était alors empourprée et disputée avec elle.
Hikari soupira: le fameux comportement provocateur de l'Etoile. Elle était connue dans tout Astrea pour sa tendance à séduire de nombreuses première ou deuxième années, juste pour se prouver qu'elle était encore séduisante. Ce qui, bien sûr, attirait les foudres de sa compagne.
Quand donc arrêterait-elle de faire de faux espoirs aux plus jeunes juste par orgueil? En plus de leur faire miroiter une réalité illusoire, elle leur faisait peur et semait la zizanie dans son couple.
Finalement, la Miatroise lança un regard emplis de tristesse à son aînée avant de déclarer qu'elle allait sans doute renoncer à son rôle:

"-Je te l'interdis."

Hikari sursauta: elle avait dit ça sans réfléchir, sans même réalisé que ces mots sortait de sa bouche. Pourtant, c'est exactement ce qu'elle pensait après réflexion: pourquoi serait-ce à Kimiko de renoncer à ce rôle acquis en tout bien tout honneur? Et pourquoi l'Etoile ne se remettrait-elle pas en question pour changer? Non, définitivement, ce n'était pas à la Miatroise de laisser sa place à une autre, c'était au couple médiateur de régler ses problèmes sans y mêler les autres étudiantes. Toussotant pour se reprendre, elle reprit d'une voix plus douce:

"-Je te demande pardon," s'excusa-t-elle en baissant la tète "Je ne voulais pas te parler d'un ton aussi impératif. Ce que je voulais dire, c'est que tu ne dois pas renoncer à ce rôle. Premièrement parce que tu le mérite plus que la grande majorité des autres filles, c'est sans doute pour ça que la présidente de Miatre te l'a confié. Ensuite parce que tu n'es pour rien dans cette histoire: Etoile-sama a toujours été séductrice et sa compagne aussi jalouse que le démon Hannya, donc ce genre d'accrochage a lieu fréquemment. Et puis, ce n'est pas toi qui lui a fait les yeux doux que je sache, tu as juste répété comme tu devais le faire. Je suis sure qu'Etoile-sama ne t'en voudra pas: elle a beau être méfiante, elle n'est pas très rancunière et si elle ne s'en est pas prise à toi, ça prouve bien qu'elle te sait innocente."

Marquant une pause, elle ajouta:

"-Mais ne t'en fais pas, elles ne vont pas se séparer. Elles se querellent comme ça depuis plus de trois ans, même avant de devenir Etoile, et comme tu peux le voir elles sont toujours ensembles. Crois moi."

Adressant un sourire rassurant à Kimiko, au fond d'elle attristée de la voir si abattue, elle passa son bras autour de ses épaules, l'attirant doucement près d'elle, lui offrant comme dernier réconfort la chaleur que dégageait son petit corps, caressant doucement ses longs cheveux parfaitement relevés en une haute queue de cheval:

"-Alala" soupira-t-elle en souriant "Tu m'as fait peur! Au début, j'ai crû qu'on t'avait fait du mal...si ça avait été le cas, j'aurai sans doute réglé le compte de la pimbêche osant s'en prendre à ma cadette préférée."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fictionpress.com/u/886737/Amakusa-Kuroe

avatar

Kimiko Ashiro
Connaissance


Points de Réputation : 125
Date d'inscription : 06/01/2014
Date de naissance : 09/07/1997
Age : 20
Rang : -
En couple avec : *tousse*




MessageSujet: Re: [Terminé]Une répétitition préoccupante [PV Hikari] Dim 8 Juin - 12:09

Alors que jusque-là, elle se sentait terriblement abattue et triste, l'interdiction d'Hikari d'abandonner son rôle, chose que Kimiko considérait comme la seule solution possible dans pareil cas, fit légèrement sursauter Kimiko - un sursaut qui valait bien un rappel à la réalité. L'écoutant alors attentivement, Kimiko comprenait ce que voulait dire Hikari, même si elle n'était pas à l'aise avec cette idée. Ainsi, Etoile-sama avaient aussi d'énormes défauts, elles n'étaient pas parfaites en tout point? Cela allait à l'encontre de sa vision des choses à elle, Kimiko, qui avait encore tendance à croire que leurs représentantes étaient le summum de la perfection, et que c'était la raison pour laquelle elles étaient aussi admirables. Malgré tout, l'incertitude continuait à planer dans son esprit. Et si, finalement, elles lui en voulaient quand même? Kimiko souffrait, très clairement, du syndrome de l'usurpatrice. Au point qu'elle ne se formalisa pas le moins du monde quand Hikari l'entoura de son bras, l'entourant vers elle. Au contraire, même, cela sembla même la rasséréner un peu - elle se sentait, en quelque sorte, "protégée", comme si son ange gardien veillait alors sur elle. Elle n'en émit pas moins ses quelques doutes.

"J'ai quand même peur, onee-sama... Et si elles m'en voulaient quand même? Et si ça gâchait la pièce? Et si, cette fois, elles se séparaient vraiment?"

Se serrant contre elle comme seule une petite soeur pouvait le faire avec son ainée, Kimiko se laissa bercer dans les bras d'Hikari. Elle se sentait bien avec elle, comme enveloppée dans un cocon rassurant et apaisant. Elle se sentait tellement bien qu'elle sentit son esprit comme en osmose avec celui d'Hikari, tant et si bien qu'il lui paru naturel de partager le fil de ses pensées du moment, comme si, c'était évident, elle prononçait à voix haute une évidence qu'elles partageaient de toute façon.

"Tu es notre étoile-sama à nous toutes, onee-sama... Je me demande bien ce que l'on deviendrait sans toi."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hikari Amakusa
Diva


Points de Réputation : 691
Date d'inscription : 15/12/2013
Date de naissance : 18/04/1995
Age : 22
Rang : Bisexuelle
Clubs : St Rim Girl School
En couple avec : Quelqu'un ;)




MessageSujet: Re: [Terminé]Une répétitition préoccupante [PV Hikari] Lun 9 Juin - 23:57

Sans cesser de caresser les longs cheveux couleur corbeau de Kimiko, Hikari continuait de la bercer avec douceur, comme on câlinerait un nourrisson effrayé par un cauchemar, attendant patiemment qu'elle se calme enfin et que sa tête se vide de toutes ses pensées négatives. Elle ne savait pas si cette étreinte aurait l'effet escompté -peut-être sa cadette y verrait un geste tout à fait déplacé et la repousserait très vite- pourtant, malgré ce doute qui l'envahissait, celui de savoir si oui ou non elle s'était comportée comme une "grande soeur" l'aurait fait, elle ne pu la lâcher, elle n'avait pas la force d'à nouveau ouvrir ses bras et de laisser s'échapper ce petit être si fort...et au contraire parfois si fragile, comme une tasse de porcelaine qui se briserait au moindre choc.
A nouveau, la voix de la Miatroise se fit entendre dans le silence des bois enveloppé dans l'envoûtante lueur du crépuscule -une lumière ocre, rassurante, qui faisait briller sur les troncs bruns des ombres étranges, parfois semblables à de drôles de créatures tout droit sorties des contes- , expliquant alors que malgré toutes les paroles réconfortantes de son aînée, elle craignait de s'être attirée les foudres et la rancœur des Etoiles, d'avoir gâché la pièce en provoquant involontairement cette querelle, terminant en demandant si, cette fois, ce n'était pas bel et bien la fin de leur amour, tant admiré par de nombreuses jeunes élèves d'Astrea. Visiblement, Kimiko n'échappait pas à la règle: comme bon nombre de ses camarades, elle percevait en Etoile-sama le tableau d'une relation parfaite, sans nul souillure, sans imperfection aucune, incarnée par deux élèves dépourvues du moindre défaut. Pourtant, les deux jeunes femmes restaient des êtres humains, avec leurs qualités et leurs failles, leur idylle pouvait de ce fait se briser à tout moment comme n'importe quel autre.
Alors qu'elle sentait sa cadette se blottir contre elle, signe que l'étreinte l'apaisait et ne lui était pas désagréable, Hikari se décida à répondre à toutes ses angoisses, sans tenter de mentir pour la rassurer, souhaitant rester honnête avec elle:

"-Kimi-chan,  Etoile-sama est bien assez mure pour comprendre la situation, elle ne t'en voudra pas, c'est certain. Et ayant déjà eu à faire avec son extrême franchise, je peux t'assurer que si elle avait eu quelque chose contre toi, elle ne t'aurait pas laisser filer sans te le reprocher. Ensuite, pour ce qui est de gâcher la pièce, je suis sure que tout se passera bien: Etoile-sama n'est pas le genre à étaler ses histoires de couples dans tout Astrea, personne ne saura rien de leur dispute, hormis les demoiselles qui occupent les chambres voisines...et encore, si elles y ont prêté attention! Et pour la possible séparation du couple..." Elle leva lentement les yeux vers le ciel d'un rose semblable à celui des barbes à papa, poussant un long soupir" Eh bien...si rien ne va plus, elles cesseront leur bout de chemin ensembles. Mais je doute que ça puisse arriver. Pour entrer dans la compétition de l'Etoile, il faut s'engager avec une partenaire en laquelle on a toute confiance, avec laquelle on est sure de vouloir partager sa vie. Si leur couple était aussi fragile que tu ne le crains, elles n'auraient jamais pu aller aussi loin en tant qu'Etoile ou même supporter la pression de la compétition."

Plongeant ses grands yeux bleus dans les sombres iris de son interlocutrice, elle lui adressa un sourire rassurant et sincère, prouvant qu'elle même croyait en ses dires et ne tentait pas d'enjoliver la réalité pour que la Miatroise cesse de se torturer. Elle allait lui demander si, à présent, elle se sentait un peu mieux après s'être confiée à elle, espérant avoir été d'une quelconque aide pour sa petite soeur de coeur lorsque celle ci déclara qu'Hikari était l'Etoile-sama de toutes ses cadettes, se demandant ce qu'elles pourraient bien devenir sans elle. En entendant cela, la concernée sentit ses pommettes s'empourprer: elle ne s'attendait pas à recevoir  une telle gentillesse, une telle preuve de reconnaissance de la part d'une de ses protégées; elle n'en attendait d'ailleurs aucune. Si elle les soutenait, était toujours là pour les écouter et les conseiller, c'était par pur altruisme: elle était ainsi, elle ne pouvait s'empêcher de se mettre au service des autres, quitte à s'oublier parfois. Alors recevoir de tels remerciements, là, sans y être préparée, la Rimoise sentit tous ses moyens lui échapper:

"-Q...quoi?" bredouilla-t-elle en rougissant de plus belle, "Votre E...Etoile-sama?! Mais...mais non, pas du tout! Je ne fais rien de spécial pour vous...vous vous débrouillerez surement très bien sans moi..."

Elle ne pu s'empêcher de rire bêtement, totalement désarmée par les mots de Kimiko. Soudain, en se décalant un peu, la Rimoise fit maladroitement tomber son script qui chuta jusqu'au sol, heureusement amorti par les herbes folles qui poussaient en touffes et duquel s'échappèrent de nombreux croquis, dont certains étaient déjà coloriés et remplis d'inscriptions diverses telles que le choix du tissus, la couleur la mieux adaptée, la coupe à respecter, de nombreux détails pourtant primordiaux pour la couturière. Se détachant un instant de la Miatroise pour les ramasser, elle en profita pour les lui montrer, en particulier ceux représentant les diverses tenues que la sirène devait porter durant toute la pièce: une robe de bal dont la jupe bouffait joliment, d'un vert amande ravissant mettant en valeur le jupon blanc, ornée de perles et de pierreries bleu pale; une autre plus simple, composée d'une chemise blanche à manche longues et d'une jupe d'un rose doux, accompagnée d'un corset qui mettrait sans nul doute la taille de Kimiko en valeur. La dernière, représentant sa forme de sirène, était formée par un haut en tissu léger, doublé au niveau de la poitrine par une couleur vive qu'Hikari n'avait pas encore déterminé, sur lequel était cousu de longs pans de coton azur décorés de coquillages et de perles:

"-Qu'en penses tu?" lui demanda-t-elle en lui tendant ses croquis, espérant qu'ils plaisent à sa cadette "La robe de sirène n'est pas encore finie, je n'en suis pas satisfaite... par contre les deux autres me semblent pas trop mal..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fictionpress.com/u/886737/Amakusa-Kuroe

avatar

Kimiko Ashiro
Connaissance


Points de Réputation : 125
Date d'inscription : 06/01/2014
Date de naissance : 09/07/1997
Age : 20
Rang : -
En couple avec : *tousse*




MessageSujet: Re: [Terminé]Une répétitition préoccupante [PV Hikari] Mer 11 Juin - 16:42

Hikari était décidément très douée pour dissiper les doutes et craintes de Kimiko, qui se sentait apaisée d'en avoir discuté avec elle. Elle aurait même dû le faire plus tôt, car Hikari savait généralement quoi faire dans les situations gênantes comme celle-ci. C'était pour cela qu'elle était sz "onee-sama", et que personne d'autre ne l'était. Et, pour tout dire, elle se sentait bien, appuyée contre elle, à profiter de cet instant. Jusqu'à son arrivée à Astrea, pourtant, Kimiko n'avait jamais eu l'habitude des contacts aussi tactiles. Elle ne s'y était jamais habituée. Mais ici, tout était différent. Elle avait appris à aimer ce type de contact agréable. Peut-être était-ce même son enseignement principal depuis son arrivée ici.

Aussi, quand Hikari s'éloigna d'elle, rougissante après que Kimiko eu exprimée ce qu'elle pensait d'elle, et qu'elle commença à lui montrer ses œuvres, Kimiko prit étonnamment l'initiative de venir à nouveau poser sa tête contre l'épaule d'Hikari. Le contact l'apaisait et était très agréable. Elle ne voyait pas de raisons de s'en priver.


"Je n'y connais pas grand chose en couture, mais ça à l'air magnifique... Mais ça n'a rien d'étonnant vu que c'est ma onee-sama qui s'en occupe. Je suis sûre que tu feras forcément de ton mieux et même plus, onee-sama."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hikari Amakusa
Diva


Points de Réputation : 691
Date d'inscription : 15/12/2013
Date de naissance : 18/04/1995
Age : 22
Rang : Bisexuelle
Clubs : St Rim Girl School
En couple avec : Quelqu'un ;)




MessageSujet: Re: [Terminé]Une répétitition préoccupante [PV Hikari] Jeu 12 Juin - 19:49

Tout en approchant ses croquis des yeux de Kimiko, permettant à celle ci de mieux voir les tenues qu'ils représentaient afin de s'en faire une juste opinion, Hikari observa ses dessins sans un mot: décidément, elle ne parvenait pas à se trouver un quelconque talent pour le dessin, se demandant même pourquoi elle continuait à s'acharner, à griffonner sans arrêt tout et n'importe quoi sur ses feuilles de Canson ou même dans les marges de ses cahiers de cours. Ses couleurs étaient horribles, ses dégradé grossiers, les détails manquaient de finesse et de précisions...non vraiment, il n'y avait guère qu'en couture où elle pouvait se permettre de se vanter. Et elle es
Détachant son attention de son travail pour la reporter sur sa cadette, la Rimoise remarqua que cette dernière avait de son plein gré reposer sa tète sur son épaule, un sourire apaisé tracé sur ses lèvres fines: visiblement, être en contact avec sa grande soeur d'adoption semblait calmer ses craintes et la rassurer bien plus que tous les mots du monde, ce qui ne manqua pas de faire sourire celle ci, ravie d'avoir pu être utile à la Miatroise. Passant doucement sa main sur l'épaule de la jeune fille, comme pour lui montrer que ce contact lui faisait plus plaisir que la rendre mal à l'aise, elle entendit soudain la voix calme de Kimiko lui assurer que les tenues croquées sur le papier avaient l'air magnifiques, bien qu'elle n'ait absolument aucune connaissance en couture.  Elle ajouta que la beauté des costumes n'était pas anodine puisque c'était Hikari et personne d'autre qui s'en était occupée, et qu'elle était persuadée que cette dernière ferait de son mieux, voir même bien plus encore.

Ces mots, bien que tout à fait innocents, eurent à nouveau le mérite de faire rougir la Rimoise jusqu'aux oreilles tandis que dans sa tête, toutes ses pensées se mélangeaient dans une joyeuse tumulte, l'empêchant de dire quoi que ce soit qui fut cohérent. Gardant le silence, elle fixa de nouveau ses croquis qu'elle avait auparavant si durement jugés, aveuglée par sa trop grand modestie et son humilité presque excessive, ne parvenant pourtant pas à trouver un quelconque point positif à ses oeuvres. Une fois montrés à sa cadette, et une fois son avis recueilli, la brunette les rangea calmement et avec précaution dans son script, bien coincés dans la doublure du cahier, ne souhaitant pas les perdre: ils avaient beau ne pas trouver grâce à ses yeux, ils n'en restaient pas moins essentiels à la réalisation des costumes de scène, toutes les indications et notes pour les concevoir étaient écrites sur ses feuilles. Une fois ceci fait, Hikari se tourna vers Kimiko, un large sourire tracé sur son visage à l'ovale parfaite:

"-Tant mieux si tu trouves mes costumes à ton goût, tu es quand même celle qui va les porter. Si ils ne t'avaient pas plu, je me serai vu obligée de tout refaire car il n'y a rien de plus contrariant de forcer quelqu'un à porter ses créations. En tout cas, j'ai hâte de te voir dans ses robes, j'espère qu'elles t'iront à merveille!" Imaginant un instant la Miatroise dans les robes qu'elle allait confectionné, la brunette ne pu s'empêcher de sourire "Olàlà oui, tu seras trop mimi!"

Au moment où elle s'était exclamée ceci, sa voix trahissant sans mal son excitation, la Rimoise perçu soudain des bruits de branches écrasées et des ramures verdoyantes remuer, et ce pas seulement grâce au souffle du vent. Non, Hikari reconnaissait tout à fait ces sons: il y avait quelqu'un d'autre dans les buissons, quelqu'un qui les épiait sans doute. Mais qui? Un voyeur? Non, impossible! Si il avait eu envie de se rincer l'oeil, il aurait sans doute filé jusqu'aux vestiaires du club d'équitation ou celui de natation sans prêter grande attention à la forêt. Après tout, rares étaient les demoiselles d'Astrea qui laissaient court à leur fougueuse passion au milieu des arbres, elles craignaient toutes d'être surprises en plein ébat. Une surveillante? Peu probable, elle les aurait de suite interpellé, quel intérêt aurait-elle à les épier, bien cachée derrière les buissons?!
Sans crier gare, plusieurs jupes blanches se frayèrent  vivement un passage à travers les végétaux, découvrant un petit groupe d'élèves de Spica qui, à en juger par la lueur perçante et hautaine qui brillait dans leurs yeux, n'était pas là pour profiter de la quiétude du lieu:

"-Tiens tiens?" s'exclama assez fort pour être entendue l'une, "Mais ne serait-ce pas inu-chan?! Toujours à coller les aînées? Et dire que tu as obtenu le premier rôle de la pièce...

-Décidément, la présidente de Miatre ne sait absolument pas choisir ses actrices!" ria une autre, "Tu vas gâcher la pièce rien que par ta présence!"

Cette réplique cinglante et surtout complètement injustifiée fit éclater de rire le petit quatuor de pestes qui s'approcha dangereusement de Kimiko, lui souriant mesquinement, un rictus moqueur et malsain qu'Hikari avait déjà vu. Lorsqu'elle s'était faite agressée à Spica, lors de son premier repas avec Yuuki, celles qui l'avaient malmenée portaient sur leur visage ce même sourire. Se levant vivement, frappée par cette ressemblance qui était loin de la mettre à l'aise, la Rimoise vint alors se placer devant sa cadette, empêchant les Spicoises de progresser d'avantage, ce qui eut pour effet de les empourprer:

"-Qu'est ce qu'elle a, elle?! Dégage de là, la Rimoise, on t'a rien demandé!

-Excusez moi mesdemoiselles" sourit Hikari, tentant de rester polie et courtoise, en bonne élève de Rim, "Mais vous venez d'interrompre notre répétition. Veuillez avoir la gentillesse de nous laisser en paix, nous avons des rôles à répéter.."

En agissant de façon si légère et agréable malgré la colère qui grandissait en elle, la brunette espérait pouvoir apaiser les tensions de manière pacifique, sans avoir à user de la force: elle n'avait absolument aucune envie de frapper ses camarades et de s'abaisser à ce genre de méthode de dissuasion; pourtant si l'une d'elles osait s'en prendre à Kimiko, elle ignorait si elle serait capable de respecter ses bonnes résolutions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fictionpress.com/u/886737/Amakusa-Kuroe

avatar

Kimiko Ashiro
Connaissance


Points de Réputation : 125
Date d'inscription : 06/01/2014
Date de naissance : 09/07/1997
Age : 20
Rang : -
En couple avec : *tousse*




MessageSujet: Re: [Terminé]Une répétitition préoccupante [PV Hikari] Jeu 12 Juin - 21:29

Kimiko et Hikari était donc assise là, tranquillement, profitant de la fin de la journée et du calme de la forêt après une discussion qui a apaisé les tensions existant chez Kimiko, quand les Spicoises surgirent. Et pas n'importe lesquelles: les quatre pestes qui passaient leur temps à tourmenter les jeunes miatroises, et qui avaient fait de Kimiko une cible privilégiée. D'ailleurs, cela ne rata pas : elles l'attaquèrent de front, riant et se moquant d'elle. Et la réaction d'Hikari ne sembla pas le moins du monde les surprendre. Au contraire, même, après que celle-ci se soit interposée entre Kimiko et elles, celles-ci s'en prirent alors aussi à elle.

"Oh là là, onee-chan s'en mêle, on dirait bien! Fuyons vite, où elle risque de nous assommer à coup de dé à coudre!"

Et, pendant que les Spicoises riaient de plus belle, Kimiko, le visage sans expression, s'était levée. Attrapant alors la manche d'Hikari, elle lui murmura simplement quelques mots simples.

"Vient, ça ne vaut pas la peine. On n'a qu'à aller ailleurs."

Mais manifestement, les quatre pestes ne comptaient pas les laisser partir ainsi. Elles les avaient entourées, et elles empêchaient toutes tentatives de fuite. Elles pourraient bien chercher à les bousculer, bien sûr, mais Kimiko n'était pas de ce genre là. Et puis sans doute qu'elles se lanceraient alors à leur poursuite, ce qui ne donnerait rien de bon. Refusant, de fait, de leur donner la moindre prise sur elle, Kimiko ne réagit donc nullement à leurs provocations orales, gardant une expression neutre sur le visage. Et ce même lorsque les quatre pestes l'attaquèrent avec de nouveaux propos persifleurs.

"Alors, future-étoile-toute-seule-chan, tu te cherches une partenaire, hein? Ca ne m'étonne pas de toi que tu t'intéresses à ta "onee-sama", comme tu dis tout le temps! C'est un choix par défaut, je suis sûre, hein? Après tout, qui voudrait d'une sale Rimoise comme elle?"

La charge était violente, autant contre Kimiko que contre Hikari. Sans doute cherchaient-elles à les atteindre l'une et l'autre, pour voir si elles arriveraient à faire bouillir le sang d'une des deux - voire des deux, peut-être. Et si Kimiko, jusque-là, n'avait pas réagi, Hikari eu l'occasion de sentir au travers de sa manche que Kimiko tenait encore qu'elle avait légèrement serrée le poing. Manifestement, les propos de ces quatre pestes l'avaient tout de même touchés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hikari Amakusa
Diva


Points de Réputation : 691
Date d'inscription : 15/12/2013
Date de naissance : 18/04/1995
Age : 22
Rang : Bisexuelle
Clubs : St Rim Girl School
En couple avec : Quelqu'un ;)




MessageSujet: Re: [Terminé]Une répétitition préoccupante [PV Hikari] Ven 13 Juin - 2:04

Bien évidemment -sans doute s'y attendait-elle inconsciemment-, la réflexion d'Hikari avait plus amusé les Spicoises auxquelles elle était adressée, qui s'en prirent alors à elle en ricanant, parodiant grossièrement son attitude pour la réduire à une action vainement héroïque avant de feindre la peur, mettant en avant une possible attaque de dé à coudre. Cette dernière réflexion, plutôt que piquer au vif la Rimoise, eut le mérite de la faire rire -elle venait de s'imaginer, un énorme dé à coudre dans les bras, assommer toutes ces pimbêches et les laisser complètement sonnées- et son rire, bien que discret, vint se mêler malgré elle à celui des élèves de l'école cadette,. L'emprise de Kimiko su la manche de son uniforme la ramena soudain à la réalité alors que la Miatroise lui murmurait qu'il serait plus intelligent d'aller ailleurs, ces quatre demoiselles n'en valant vraiment pas la peine, ce à quoi elle acquiesça: oui, elle avait raison. Quoi qu'elles disent, l'une comme l'autre, leurs opposantes trouveraient toujours le moyen de se moquer d'elles et de les harceler, à quoi bon gaspiller son énergie à leur faire entendre raison?
Pourtant, les demoiselles en jupes blanches ne semblaient pas l'entendre de cette oreille, encerclant les deux amies afin de les empêcher d'aller ailleurs, s'approchant de plus en plus prêt. La noiraude n'aimait pas ce genre de situation, non pas à cause du danger omni-présent mais parce qu'elle se sentait oppressée, terriblement oppressée, comme si chaque pas des Spicoises étaient des liens l'étouffant de plus en plus jusqu'à la faire suffoquer. Pourtant, elle se retint bien de montrer son malaise, pensant d'abord à protéger Kimiko plutôt que de se montrer lâche et effrayée: "protéger les plus jeunes", c'est ce que son père leur avait toujours rabâché, à sa soeur et à elle; et la Rimoise s'était toujours entêté à respecter cette véritable règle de vie. Alors ce n'était surement pas aujourd'hui qu'elle allait renoncer à ses valeurs, surtout face à des écervelées en quête de reconnaissance!

A nouveau, les remarques toutes plus blessantes les unes que les autres sifflèrent dans la clairière silencieuse, auxquelles Hikari comme Kimiko restèrent impassibles: l'une comme l'autre savaient que si elles se montraient déstabilisées ou affectées par ces piques, celles ci ne cesseraient de pleuvoir. Aussi, tout en protégeant de son corps la Miatroise, empêchant un quelconque contact, la brunette se laissa aller à ses rêveries, s'échappant de la triste réalité pour s'enfermer dans son imaginaire, pour tout simplement ne plus entendre les rires et les voix hautaines des soit-disant représentantes de l'élégance au sein d'Astrea.
Une énième insulte pourtant parvint à traverser sa barrière, pénétrant en toute impunité dans le royaume secret de la Rimoise qui ne pu réprimer un sursaut: "Qui voudrait d'une sale Rimoise comme elle?", c'est bien ce qu'elle avait entendu?
A en juger par le poing de sa cadette qui se resserrait su sa manche, ses oreilles ne l'avaient pas trompée. Visiblement, Kimiko semblait affectée par ce qu'elle venait d'entendre, bien que son visage affiche encore et toujours une expression impassible, digne de toute jeune fille bien née et qu'on lui avait sans doute apprise dès son plus jeune âge, ce à quoi Hikari répondit par un doux sourire, lui intimant en posant sa main sur son poing qu'elle ne devait pas s'en faire et que ce propos n'avait pas réussi à l'affecter. Un rictus mauvais vint alors, pour la première fois depuis des mois, orner le visage de la troisième année: bien, il était temps de se défendre un peu. Pas à coup de poings -ce n'était pas digne d'une demoiselle d'Astrea- mais avec les mêmes armes que l'ennemi: les mots. Et pour les piquer au vif, la noiraude savait parfaitement de quel sujet traiter et comment le mettre sur la table:

"-Personne ne voudrait de moi, c'est bien ça?" demanda-t-elle d'une voix amusée, "Ah bon?! Pourtant, votre grande idole de Spica s'est intéressée à moi non? Quel dommage, dire que si vous aviez été plus aimables et moins pestes, elle aurait daigné poser les yeux sur vous..."

Ses traits se tirèrent en une moue désolée, clairement forcée, qui semblait déstabiliser et agacer celles auxquelles elle était adressée. Voilà. Pour que le venin agisse plus vite sur les Spicoises, il fallait parler de Yuuki Akoma, l'actuelle compagne d'Hikari, une relation vivement critiquée dans tout Astrea, principalement par Spica qui prônait l'isolationniste politique du "chacun chez soi". Beaucoup de ses étudiantes avaient d'ailleurs été effarées d'apprendre que l'idole de l'école, parfaite en tout point, véritable atout du club d'équitation, s'était amourachée d'une simple troisième année de Rim; bien connue pour ses étudiantes complètement déjantées et souvent un peu frivoles et impolies, comparées à leurs camarades de Miatre toujours tirées à quatre épingles:

"-Pur hasard!" cracha l'une des Spicoises, "Akoma-sempai devait vraiment être déprimée pour coucher avec toi! La pauvre, perdre sa virginité avec toi...

-Quelle répartie.

-Pardon?!

-Tu m'as très bien entendu" Le sourire moqueur qui ternissait le visage d'Hikari s'évanouit pour laisser place à une mine sérieuse et convaincue, prouvant à quel point la demoiselle croyait en ce qu'elle disait et était déterminée à ne pas lâcher prise, " Yuuki-chan avait l'embarras du choix et c'est moi qu'elle a choisi, sans aucune pression de ma part ou de la part d'un tiers. Voilà pourquoi vous vous acharnez sur les élèves de Rim en général: vous êtes dégoûtées. Parce que votre orgueil a été remis à sa place, parce que vous avez perdu face à des filles que vous avez toujours vu comme des moins que rien. Spica s'est pris une sacrée claque dans la figure en réalisant que même les élèves de son institut ne respectaient pas sa politique d'isolement. Pas vrai?!"

Sa joue vint pour toute réponse la brûler pour instantanément rougir sous la gifle magistrale qu'elle venait de recevoir: l'une des Spicoises, n'en pouvant plus de recevoir en pleine figure ce que toutes les quatre refusaient d'admettre depuis des mois, n'avait pas trouvé d'autres moyens que la violence pour faire taire Hikari, qui posa par réflexe sa main sur sa pommette en feu, un petit sourire victorieux au visage. Elle n'était pas fière de s'être fait frappée de la sorte -surtout au visage, quoi de plus humiliant?-, elle était fière d'avoir poussé la jeune fille à user de la violence. En agissant ainsi, elle s'était montrée plus faible que la Rimoise et ce n'est qu'après coup, en percevant la lueur victorieuse qui brillait dans les yeux azurs de cette dernière, qu'elle compris qu'elle venait de perdre contre celle qu'elle méprisait plus que n'importe qui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fictionpress.com/u/886737/Amakusa-Kuroe

avatar

Kimiko Ashiro
Connaissance


Points de Réputation : 125
Date d'inscription : 06/01/2014
Date de naissance : 09/07/1997
Age : 20
Rang : -
En couple avec : *tousse*




MessageSujet: Re: [Terminé]Une répétitition préoccupante [PV Hikari] Ven 13 Juin - 15:50

Plus l'échange durait, plus Kimiko sentait la tension monter entre elles. Et, pendant tout ce temps-là, Kimiko ne savait plus que faire. Elle se contentait d'absorber les informations. Bien sûr, elle avait entendu parler de l'idylle de sa onee-sama avec une spicoise, mais, pour ainsi dire, elle n'avait jusque-là jamais croisé Yuuki. Et comme elle n'avait jamais posé la question à Hikari, parce qu'elle trouvait la chose gênante, Kimiko ne s'était réellement penchée sur cette relation. Elle connaissait tout au plus les rumeurs à propos de cette Yuuki, mais guère plus. Aussi, apprendre qu'elles étaient plus qu'intimes avec Hikari troubla Kimiko. Cela pouvait paraître bête, mais elle n'avait jamais songé que les choses avaient pu - pouvaient, même - arriver à ce point. Et, pour ainsi dire, Kimiko ne savait pas comment traiter cette information. Tout ce qu'elle savait, c'était que Yuuki était partie à une sorte de grande compétition, ou, pour être exact, qu'elle passait très peu de temps à Astrea car elles les enchaînait. Kimiko se demandait alors comment le vivait Hikari - et la vision d'Hikari dans les bras de Yuuki lui firent tourner la tête. Est-ce qu'une relation aussi intense pouvait réellement exister? Kimiko, quoi qu'il en soit, ne se sentait pas très bien à cet instant. Et il fallu que la claque d'une des peste retentisse dans l'air pour que Kimiko reprenne réellement pied dans la réalité - et comprenne ce qui venait de se passer.

Encore une fois, Kimiko ne sût comment réagir à cette nouvelle situation. Heureusement peut-être, la situation se dénoua d'elle-même, car les pestes, reconnaissant manifestement leur défaite, s'était éloignée. Kimiko regarda alors Hikari et, lui prenant doucement la main, la conduisit à nouveau à s'assoir sur le banc derrière elles.


"Est-ce que ça va, onee-chan? Elle ne t'a pas trop fait mal?"

Kimiko porta doucement sa main à la joue endolorie d'Hikari pour voir s'il allait falloir aller jusqu'à emmener Hikari à l'infirmerie. Et, tout en faisant son geste, une question qui brûlait les lèvres de Kimiko sortirent alors immédiatement.

"Dis, onee-chan... C'est vrai tout ce qu'elles ont dit... sur Yuuki et toi?"

La chose troublait vraiment Kimiko. Elle ne s'était pas imaginée Hikari comme ça, et cette nouvelle facette de sa personnalité la troublait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hikari Amakusa
Diva


Points de Réputation : 691
Date d'inscription : 15/12/2013
Date de naissance : 18/04/1995
Age : 22
Rang : Bisexuelle
Clubs : St Rim Girl School
En couple avec : Quelqu'un ;)




MessageSujet: Re: [Terminé]Une répétitition préoccupante [PV Hikari] Sam 14 Juin - 14:12

Finalement, la situation se dénoua d'elle même, sans qu'Hikari ou Kimiko n'aient à ouvrir la bouche: visiblement gênée d'avoir ainsi user de la violence, la meneuse des Spicoises tourna vivement les talons, entraînant par le bras l'une de ses camarades, bien vite suivie par toutes sans exception. Lorsqu'enfin leurs uniformes blancs disparurent derrière les ramures parées de leur habit printanier, la Rimoise laissa échapper un soupir de soulagement, ravie de se savoir enfin en sécurité et surtout rassurée que sa cadette n'ait pas été malmenée par ces filles vraiment abjectes; puis sentit la petite main de cette dernière se glisser dans la sienne. Se tournant alors vers elle, un grand sourire tracé sur ses lèvres malgré sa joue encore écarlate, la noiraude se laissa conduire jusqu'au banc sur lequel elles avaient auparavant élu siège avant de s'y rasseoir au moment où la Miatroise lui demandait si tout allait bien, si la gifle qu'elle avait reçu ne lui faisait pas trop mal. Elle joignit ensuite les mots aux gestes, allant doucement poser sa main froide sur la pommette brûlante de son aînée pour voir si la blessure devait ou non être soignée par l'infirmière:

"-Ne t'en fais pas Kimi-chan" sourit la brunette en posant sa main sur la sienne, "Ca va passer, l'important c'est que tu ne sois pas blessée."

Tout sourire, touchée par l'attention que pouvait lui porter sa cadette, elle vint lui caresser la tète avec douceur pour la rassurer: après tout, elle avait vu bien pire -que ce soit quand elle était petite ou il y a juste quelques mois lors de son passage à tabac à Spica- ce n'était pas une petite gifle qui allait la mettre K-O. Cependant, malgré toutes ses paroles rassurantes, Hikari sentait bien que Kimiko était préoccupée par quelque chose, elle semblait pensive et gênée. Etaient-ce les remarques des Spicoises sur sa relation avec Yuuki qui troublait autant la première année? Il est vrai que leurs allusions un peu crues n'étaient pas à adresser à une fille de son âge mais tout de même... Non, il y avait autre chose en rapport avec cette "révélation": Kimiko venait de découvrir une autre facette de la Rimoise qui devait la mettre mal à l'aise et imaginer sa grande soeur d'adoption, celle qu'elle adulait tant, dans les bras d'une autre, goûter aux plaisirs d la chair ne pouvait qu'accentuer ce malaise.
Puis enfin, la demoiselle en uniforme noir posa cette question qui semblait lui brûler les lèvres depuis de nombreuses minutes, demandant à Hikari si tout ce qui avait été dit auparavant sur son compte était bel et bien vrai, si en effet elle avait couché avec Yuuki.

Instantanément, les joues de la concernée rougirent, non pas parce que la question de Kimiko la gênait mais parce qu'elle faisait remonter des souvenirs de ce jour où elles avaient toutes les deux franchit le pas, s'étaient découvertes l'une l'autre dans la plus intime des atmosphères...une expérience vraiment magnifique en d'autres termes, que la troisième année ne regrettait absolument pas, bien au contraire. Aussi, en parler à sa cadette ne la bloquait pas, elle n'avait pas à avoir honte de ses actes et surtout pas de "ça": coucher avec quelqu'un, s'offrir entièrement à l'autre était une chose noble, merveilleuse, surtout si elle était faite dans un respect et un amour mutuels.
Emplissant d'air ses poumons asséchés, la Rimoise se décida à se confier, non pas comme se confierait une aînée à sa cadette mais comme à une amie. Elle avait beau être plus jeune, Kimiko était assez mature pour comprendre:

"-Oui, c'est vrai." dit-elle simplement, un sourire doux illuminant son minois blanc, "Tu as dû entendre parler de la scandaleuse histoire entre l'idole de Spica et la troisième année de Rim n'est ce pas? Maintenant, ça fait moins parler puisque Yuuki passe son temps à courir les concours équestres... Enfin bref. Notre relation a commencé le plus banalement du monde, comme pour beaucoup de couples d'ailleurs, nous avons pris le temps de nous connaître puis un jour, nous avons tout bêtement sauté le cap, sans nous forcer l'une l'autre. Elle a longtemps attendu avant d'ailleurs, je ne me sentais pas prête tout de suite...et puis c'était ma première fois aussi..."

Elle fit un instant une pause pour observer les réactions de Kimiko, sans cesser de lui sourire avant de continuer:

"-C'était un moment si....beau. Vraiment, c'est une expérience qui peut faire peur mais une fois vécue, elle ne laisse que des bons souvenirs. Et je ne regrette pas de l'avoir partagée avec elle. Est-ce que cette facette de moi te fait peur ou te déçoit, Kimi-chan?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fictionpress.com/u/886737/Amakusa-Kuroe

avatar

Kimiko Ashiro
Connaissance


Points de Réputation : 125
Date d'inscription : 06/01/2014
Date de naissance : 09/07/1997
Age : 20
Rang : -
En couple avec : *tousse*




MessageSujet: Re: [Terminé]Une répétitition préoccupante [PV Hikari] Dim 15 Juin - 11:45

Heureusement, la gifle que venait de recevoir Hikari étaient sans gravité. Malgré tout, Kimiko continuait à prendre soin d'Hikari. Ce n'était pas parce qu'elle était sans gravité qu'il ne fallait pas y faire quelque chose - après tout, cela pourrait laisser une marque pendant quelques temps, ce qui n'était pas acceptable. Aussi Kimiko fit de son mieux pour soulager Hikari, tout en écoutant ses explications. A vrai dire, les paroles qui vinrent alors firent plus que rougir Kimiko, qui ne s'attendait pas à autant de... Détails sur la vie intime d'Hikari. Elle avait posé la question plus pour savoir si leur relation était réelle ou non, sans oser aller jusqu'à aborder le côté "intime" de la question. Autrement dit, si Hikari s'était arrêtée en lui parlant de leur amour d'un point de vue purement platonique, Kimiko s'en serait parfaitement satisfaite. Mais manifestement, Hikari n'avait pas vu les choses ainsi.

Plus elle y réfléchissait, plus Kimiko s'interrogea sur elle-même plutôt que sur Hikari. Etait-ce elle qui était anormale de ne pas du tout vouloir songer à cet aspect de la chose? Elle ressentait une gêne horrible à cette idée. Le simple fait de penser à être aussi intime avec quelqu'un la faisait rougir d'autant plus, au point qu'elle finit même par devenir écarlate. Le moins que l'on pouvait en dire, c'est que Kimiko n'était manifestement pas prête à ce genre de choses. Tant et si bien que lorsqu'Hikari se retourna vers elle pour l'interroger sur ses pensées, Kimiko cacha sa tête dans ses bras, honteuse de laisser Hikari la voir dans un tel état.


"D... Désolée onee-sama, je n'aurai jamais dû t'interroger là-dessus."

Malgré tout, Kimiko avait encore besoin d'en savoir plus. Ne serait-ce que pour savoir ce qu'il en était - et, se devait-elle de se l'avouer, dans combien de temps elle risquait de voir surgir ce genre de choses autour d'elle.

"C... C'était il y a longtemps, onee-sama...? Enfin je veux dire..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hikari Amakusa
Diva


Points de Réputation : 691
Date d'inscription : 15/12/2013
Date de naissance : 18/04/1995
Age : 22
Rang : Bisexuelle
Clubs : St Rim Girl School
En couple avec : Quelqu'un ;)




MessageSujet: Re: [Terminé]Une répétitition préoccupante [PV Hikari] Mer 18 Juin - 19:35

Visiblement, les paroles d'Hikari avaient complètement retourné Kimiko, qui devenait au fur et à mesure du récit de plus en plus rouge, au point même que la Rimoise se demandait si il y avait un rouge plus foncé encore que celui qui colorait ses jolies pommettes rebondies. A en croire sa gène, sa cadette avait attendu un discours plus neutre, retraçant un amour platonique entre sa grande soeur et la Spicoise: pourtant, était- ce vraiment la meilleure manière pour répondre à ses interrogations? La noiraude était convaincue du contraire, qu'en sans cesse taisant l'"acte", il serait alors bien plus difficile d'en parler et de prévenir chacun des risques mais aussi de rassurer les plus jeunes sur ce moment si effrayant pour tous ceux qui n'avait pas sauté le pas.
A l'instant où la troisième année lui demandait si cette nouvelle facette d'elle même l'effrayait ou la décevait, consciente qu'admettre avoir succomber à la luxure pouvait déteindre sur l'image que ses cadettes se faisaient d'elle, celle d'une jeune fille parfaite, douce, gentille, à l'écoute et patiente, la Miatroise se recroquevilla, plongeant son visage comparable à une cerise bien mure dans ses bras, sans nul doute honteuse de se montrer dans un tel état face à elle.
Elle s'excusa ensuite pour sa maladresse, admettant en bredouillant qu'elle n'aurait jamais dû l'interroger sur un sujet aussi sensible, ce à quoi la brunette répondit d'un signe de la tète par la négative. A ses yeux, Kimiko n'avait pas à s'en vouloir, elle avait laissé libre court à sa curiosité et elle n'avait pas à se le reprocher: de toute façon, si cette question l'avait dérangée ou gênée, Hikari n'aurait pas hésité à noyer le poisson pour ne pas se sentir obligée d'y répondre. Aussi, souhaitant rassurer sa petite soeur de coeur et faire s'éteindre en elle ses remords, la Rimoise posa doucement sa main sur son épaule avant de lui dire d'une voix douce:

"-Ne t'excuses pas Kimi-chan, ta question ne m'a absolument pas dérangée."

Alors qu'elle ponctuait sa phrase par un large sourire, illuminant joyeusement son visage blanc, la voix de son interlocutrice résonna de nouveau, lui demandant avec gène si ce moment avait eu lieu il y a longtemps. A nouveau, les joues de la Rimoise s'enflammèrent à la mention de ce moment, de nombreux souvenirs, par violentes vagues, vinrent se briser dans sa mémoire. Longtemps? Non, pas tant que cela, c'était vers le mois froid de février...la chaleur de Yuuki l'avait réchauffée bien plus que n'importe quel manteau:

"-Non, c'était il y a à peine quelques mois... dans le froid persistant d'un dimanche de février."

Se levant un instant du banc sur lequel elle avait élu siège, la demoiselle vint s'accroupir devant Kimiko avant de retirer doucement ses bras qui masquaient son visage encore enfantin pour plonger ses yeux bleus dans les sombres prunelles de la Miatroise:

"-Pourquoi veux tu savoir ça, Kimi-chan?" lui demanda-t-elle avec un sourire "Tu avais l'air si gênée auparavant, je suis étonnée que tu me demande encore des précisions sur mes ébats amoureux..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fictionpress.com/u/886737/Amakusa-Kuroe

avatar

Kimiko Ashiro
Connaissance


Points de Réputation : 125
Date d'inscription : 06/01/2014
Date de naissance : 09/07/1997
Age : 20
Rang : -
En couple avec : *tousse*




MessageSujet: Re: [Terminé]Une répétitition préoccupante [PV Hikari] Jeu 19 Juin - 20:04

Ainsi, cela ne faisait pas si longtemps que ça que Yuuki et Hikari avaient... Enfin voilà, quoi. Kimiko ne se sentait toujours pas très à l'aise avec ce sujet. Non pas qu'elle en ignore l'existence, bien sûr, mais elle avait encore dans sa tête le fait qu'un tel contact était trop... "collant" pour qu'elle se sente capable d'en apprécier la chose. Et puis cela impliquait tellement de choses en terme de confiance, d'intimité, de partages...! Et si elle était rassurée, quelque part, de savoir que cela n'était arrivée "que" en troisième année à Hikari, elle ne pouvait pas s'empêcher de penser que deux ans, c'était aussi un laps de temps très court. L'idée même d'avoir ce genre d'envies déstabilisait Kimiko, qui n'imaginait l'amour que sous une forme platonique à l'heure actuelle. Franchir un tel pas ne lui semblait pas à sa portée.

Aussi, quand Hikari lui écarta les bras pour l'interroger face à face sur les raisons de sa curiosité, Kimiko rougit encore plus - si si, c'était possible, et elle le démontrait à Hikari. Sa réponse se fit alors bégayante, comme cela lui arrivait de temps en temps quand la situation la dépassait complètement.


"Hé... hé bien... En... En fait..."

Kimiko ne savait pas vraiment quoi répondre à cette question. Pourquoi voulait-elle tant le savoir? Cela la dépassait elle-même.

"...

En fait, je ne le sais pas du tout."

Pour autant, Kimiko ne réussit pas à laisser échapper une seconde question de sa bouche, alors même que son esprit venait à peine de la formuler.

"Et il y en a beaucoup des filles de troisième année qui ont..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hikari Amakusa
Diva


Points de Réputation : 691
Date d'inscription : 15/12/2013
Date de naissance : 18/04/1995
Age : 22
Rang : Bisexuelle
Clubs : St Rim Girl School
En couple avec : Quelqu'un ;)




MessageSujet: Re: [Terminé]Une répétitition préoccupante [PV Hikari] Jeu 19 Juin - 23:53

Hikari attendit un instant dans cette position, ses mains resserrées sur les poignets de sa camarade l'empêchant d'à nouveau se renfermer sur elle même ses grands yeux scrutant avec attention les iris noirs de Kimiko: elle n'avait jamais eu l'occasion de les voir de si près et d'y porter tant d'attention et pourtant, maintenant qu'elle s'était un instant noyée dans cette mer noire brillante d'intelligence, elle réalisait à quel point elle était passée depuis des mois à côté de quelque chose d'incroyable. Sa cadette n'avait rien à envier à ses camarades, elle avait les pupilles les plus belles de toute l'Asie.
Durant son observation, elle surprit les joues de la Miatroise rougirent encore plus qu'à l'accoutumée, cramoisies et brûlantes: sans doute la question de son aînée l'avait-elle mise mal à l'aise, ou peut être venait-elle de s'imaginer au moment de sauter le grand pas, et cette idée la gênait?! Puis doucement, d'une voix mal assurée contrastant avec la prestance dont elle était capable de faire preuve, elle répondit qu'elle ne savait pas ce qui la poussait à tant en savoir, visiblement dépassée par les évènements et les révélations que la noiraude venait de lui faire. Cette dernière se surpris à s'en vouloir: avait-elle, en partageant avec sa cadette cette si intime expérience, perturbé cette dernière? Elle était peut-être trop jeune après tout?! Elle avait du mal à s'en rendre compte, à réaliser la barrière entre ce qui pouvait être dit ou non, elle qui avait été éduqué dans un climat très ouvert, subtil mélange entre l'éducation stricte et intime japonaise et l'éducation plus libre et spontanée française.

Tout en se reprochant d'avoir été si imprudente, Hikari relâcha doucement les mains de sa petite soeur adoptive pour se redresser doucement, ses jambes commençant à lui faire sentir le poids de son corps et l'inconfortable position dans laquelle elle s'était mise, restant néanmoins face à Kimiko qui semblait chercher ses mots, tenter de formuler une nouvelle question qui lui brûlait les lèvres, comme si elle était marquée au fer rouge sur sa bouche rose. Puis enfin, après moult hésitations, elle lui demanda si beaucoup de filles de troisième années étaient dans le même cas que la Rimoise, qui ne pu s'empêcher de rire. Non pas pour se moquer de sa cadette mais bien parce qu'elle trouvait sa question touchante de naïveté: alors dans son esprit, la "troisième année" à Astrea était la moyenne pour la première fois, l'âge auquel toutes les demoiselles devaient avoir une relation sexuelle? La pauvre, elle se mettait la pression toute seule:

"-Kimi-chan, tu es vraiment marrante!" dit-elle en cessant de s'esclaffer, "Evidemment que non, nous sommes très peu à être dans ma situation. Pour tout de dire, toutes mes camarades de classe sont encore vierges, même mes amies!"

Se rasseyant su le banc en prenant le soin de lisser sa jupe plissée afin d'éviter tout faux plis, la brunette continua d'une voix douce:

"-Il n'y a pas d'âge pour faire l'amour tu sais? Inutile de te presser et de te persuader d'être obligée de coucher dès ton entrée en troisième année." Elle vint doucement caresser l'une des joues rouges de sa cadette "Tu le feras quand tu te sentiras prête et surtout, surtout quand tu auras trouver la personne rien que pour toi. Pas question de t'offrir à n'importe qui histoire d'être dans les temps! Promis?!"

Elle ne doutait pas du sérieux de la Miatroise, elle savait qu'elle n'était pas le genre de fille facile, prête à perdre sa virginité n'importe où, avec n'importe qui, pourtant elle n'avait pas pu s'empêcher de lui faire promettre. Peut être pour se rassurer, se dire qu'elle avait de Kimiko une vision juste, qu'elle n'était pas aveuglée par l'affection qu'elle portait à cette fille. Repoussant doucement une des longues mèches de ses cheveux noirs, elle attendit patiemment la réponse de son interlocutrice, ses yeux perdus dans les nombreuses lignes du script qu'elles étaient venues à la base répéter dans la quiétude de cette clairière secrète. Après tout, qu'importe qu'elles perdent une ou deux répétitions au détriment de quelques discussions, la représentation avait lieu dans des mois, après les longues vacances d'été.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fictionpress.com/u/886737/Amakusa-Kuroe

avatar

Kimiko Ashiro
Connaissance


Points de Réputation : 125
Date d'inscription : 06/01/2014
Date de naissance : 09/07/1997
Age : 20
Rang : -
En couple avec : *tousse*




MessageSujet: Re: [Terminé]Une répétitition préoccupante [PV Hikari] Dim 29 Juin - 22:16

Aussi étonnant que cela puisse paraître, le rire, bien plus que la réponse, d'Hikari à la question de Kimiko enleva tout le poids du malaise qu'elle ressentait sur ses épaules depuis quelques minutes. Hikari avait raison : sa question était bête, et Kimiko s'en rendait bien compte. Et le fait qu'Hikari le souligne de cette façon permit à Kimiko de retrouver un positionnement plus habituel envers Hikari : elle était la "grande sage", sa grande sœur adoptive adorée, celle qui savait tout sur tout, et qui était loin, très loin des problèmes qu'elle-même, Kimiko, pouvait se poser. Ce n'était plus, d'un seul coup, la jeune fille à peine plus âgée qu'elle qui était au centre de nombreuses rumeurs, mais bien "sa" Hikari, celle qui savait guider Kimiko sur le bon chemin, qui le lui éclairait et qui la poussait toujours plus en avant pour qu'elle se sente le mieux possible ici, à Astrea. Kimiko avait retrouvée sa "bulle" enchanteresse qu'elle s'était forgée autour d'elle pour ne plus se préoccuper du poids de son héritage, de ses responsabilités et de sa future vie d'adulte. "Bulle" qui lui servait à vivre pleinement sa vie dans cet espace de rêve qu'était Astrea, entourée de ses amies et de sa grande sœur idéalisée. Voilà qui était beaucoup plus reposant pour son esprit.

Retrouvant finalement son sourire, puis riant doucement en compagnie d'Hikari, Kimiko finit par se sentir redevable envers Hikari. Comme bien souvent. Décidément, sa grande soeur avait une place toute particulière dans la vie de Kimiko. Elle était heureuse en sa compagnie, comme si Hikari prenait une place qui était restée inoccupée dans la vie de Kimiko jusque là.


"Merci, onee-sama. Grâce à toi je me sens beaucoup mieux."

Regardant alors le ciel, Kimiko sonda la position du soleil avant de poser sa question. Après tout, elles avaient déjà perdues beaucoup de temps avec tout ça, et même si l'été était désormais présent et donc les journées plus longues, les horaires du couvre-feu n'avaient pas changées.

"Tu crois que nous avons encore le temps de répéter un peu, onee-sama? Je voudrai que nous soyons prêtes quand viendra le grand jour. Oh, au fait, onee-sama, je ne t'ai pas demandé... Pars-tu rejoindre ta famille cet été, toi?"

La question intéressait d'autant plus Kimiko qu'elle-même resterait sans doute la grande majorité de l'été à Astrea. Autant en savoir le plus possible quant à la présence ou non de ses amies les plus précieuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hikari Amakusa
Diva


Points de Réputation : 691
Date d'inscription : 15/12/2013
Date de naissance : 18/04/1995
Age : 22
Rang : Bisexuelle
Clubs : St Rim Girl School
En couple avec : Quelqu'un ;)




MessageSujet: Re: [Terminé]Une répétitition préoccupante [PV Hikari] Lun 30 Juin - 20:35

Finalement, Kimiko retrouva sa joie de vivre qu'aimait tant Hikari, cette joie qui la faisait sourire et rayonner aussi fort que l'astre solaire, la rendant irrésistiblement mignonne. La Rimoise en fut ravie, heureuse d'avoir balayé de l'esprit de sa cadette toutes ses craintes qui la taraudaient et lorsque cette dernière la remercia d'avoir ainsi apaisé ses peurs, elle se contenta d'hocher la tête avec un sourire, lui signifiant qu'elle n'avait absolument pas besoin de la remercier et que c'était normal d'être prêt d'elle pour la soutenir dans de tels moments de doutes. Puis la demoiselle leva les yeux au ciel pour observer la position du soleil avant de lui demander si toutes deux avaient encore le temps de répéter un peu, avouant qu'elle voulait vraiment être prête pour le grand jour avant de l'interroger sur ses projets estivaux, curieuse de savoir si son interlocutrice avait décidé de retourner dans sa famille pendant les vacances d'été.

Tiens, excellente question. La brunette ne s'était même pas penchée sur cette possibilité. C'est vrai qu'elle pourrait rentrer à la maison, revoir ses amies de Midorigawa, son village natal, se retrouver au calme à la campagne lui ferait le plus grand bien mais d'un autre côté... elle se connaissait bien, elle savait qu'elle aurait trop de mal à retourner à Astrea après avoir passé quelques jours dans sa famille. Restant un instant pensive, réfléchissant à sa réponse, repensant à la lettre qu'elle avait récemment reçu de sa mère, qui lui demandait de rentrer quelques jours à la maison, elle se décida à répondre:

"-Pour ce qui est de répéter, je crains que nous n'ayons plus assez de temps pour répéter efficacement. Et pour ce qui est de rejoindre ma famille, je ne pense pas..."

Plongeant ses yeux azurés dans ceux de son interlocutrice, elle justifia son choix, ne souhaitant pas passer pour une fille ingrate ayant coupé les ponts avec sa famille devant sa cadette adorée:

"-Vois tu, j'avoue que l'idée de me retrouver en famille ne me déplaît pas, je serai même heureuse d'à nouveau aider ma mère dans sa mercerie, préparer le repas pour mes parents, leur raconter tout ce que je fais ici à Astrea mais en même temps...je sais que le retour au pensionnat n'en sera que plus difficile et que j'aurai le mal du pays... Et toi, Kimi-chan, tu vas rentrer chez toi?"

Elle avait retourner la question non pas pour noyer le poisson mais par réel intérêt, se demandant si elle aurait l'occasion de passer de bons moments pendant les vacances d'été avec la Miatroise, du moins si elle restait campée sur ses positions, si cette dernière ne rentrait pas chez elle. Quitte à passer le temps accompagnée que seule après tout! D'ailleurs, elle se demandait bien quelle genre de relations elle avait avec ses parents...était-elle aussi proche d'eux qu'Hikari l'était avec ses géniteurs? N'était-ce pas plus strict, plus cérémonieux, moins spontané dans les familles traditionnelles? La question peu à peu vint lui brûler les lèvres et avant même qu'elle ait eu le temps de le réaliser, elle l'avait déjà posé à son amie:

"-Dis moi, quel genre de relation as-tu avec tes parents? Tu en es proche?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fictionpress.com/u/886737/Amakusa-Kuroe

avatar

Kimiko Ashiro
Connaissance


Points de Réputation : 125
Date d'inscription : 06/01/2014
Date de naissance : 09/07/1997
Age : 20
Rang : -
En couple avec : *tousse*




MessageSujet: Re: [Terminé]Une répétitition préoccupante [PV Hikari] Mar 1 Juil - 1:03

Comme le pensait Kimiko, leur temps de répétition était pour cette fois-ci gâchée. Kimiko se morigéna car elle en était la cause, et elle se promit de redoubler d'efforts pour la prochaine séance. Il ne s'agissait pas de se relâcher, surtout, où elles couraient, aux yeux de Kimiko, à la catastrophe absolu. Elle prenait en effet son rôle très au sérieux, et comptait bien donner le meilleur d'elle-même. Sa détermination se lisait à nouveau dans ses yeux, et cela ne pouvait guère échapper à Hikari, qui la regardait en souriant. Sourire que Kimiko comprit comme un signe d'assentiment, voire même d'approbation, car Kimiko était persuadée qu'Hikari savait tout sur elle, sans même qu'elle ai besoin d'en parler. Après tout, c'était sa grande sœur d'adoption.

Quand celle-ci, justement, lui parla de ce qu'elle pensait faire cet été et les raisons de sa décision, Kimiko hocha doucement la tête. Elle comprenait ce qu'Hikari voulait dire. Il était vrai que ce n'était pas toujours facile d'être éloignée des personnes que l'on aime, même si c'est pour son propre bien. Et comme Hikari lui retourna la question, Kimiko y répondit avec un doux sourire.


"Oh hé bien moi personnellement, je pense que je resterai la grande majorité du temps ici, à Astrea. Peut-être serai-je absente ponctuellement une journée ou deux, mais Astrea est ma nouvelle demeure jusqu'à la fin de mes études, si tout se passe bien."

Tout se passait bien, bien sûr, mais cette expression de Kimiko n'avait rien d'innocent. Si les choses ne se passaient pas aussi bien, elle aurait très bien pu être répudiée de sa propre famille et sans doute mariée dans les deux ou trois années qui venaient. Heureusement, il n'en était ici pas question, surtout que Kimiko s'épanouissait parfaitement à Astrea. Et Kimiko prolongea sa réponse de manière parfaitement naturelle, pour répondre à la curiosité d'Hikari.

"Et mes parents sont des gens biens. Ma mère est une maîtresse de maison impliquée et une gestionnaire des affaires familiales des plus pointilleuses, tandis que mon père honore notre famille en faisant briller le nom des Ashiro dans les plus hautes sphères économiques, politiques et sociales de notre pays et même du monde."

Kimiko semblait très fière des occupations de ses parents, et ne semblait guère s'apercevoir qu'elle avait répondu à côté à la question d'Hikari. Comme si la réponse qu'elle venait de lui donner représentait, aux yeux de Kimiko, la parfaite normalité d'une relation parent/enfant. D'ailleurs, Kimiko conclut même sa réponse d'une nouvelle question sur Hikari.

"Dis-moi onee-sama, reste-t-il souvent beaucoup de pensionnaires à Astrea l'été? Sais-tu si d'autres personnes que nous ont d'ors et déjà décidé de rester ici?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hikari Amakusa
Diva


Points de Réputation : 691
Date d'inscription : 15/12/2013
Date de naissance : 18/04/1995
Age : 22
Rang : Bisexuelle
Clubs : St Rim Girl School
En couple avec : Quelqu'un ;)




MessageSujet: Re: [Terminé]Une répétitition préoccupante [PV Hikari] Jeu 3 Juil - 23:16

La nouvelle que sa grande soeur chérie reste à Astrea pendant l'été semblait vraiment réjouir Kimiko, dont le visage s'illumina soudain d'un sourire lumineux avant de répondre qu'elle comptait certainement rester au pensionnat une grande partie des repos estivaux qui était pour elle sa nouvelle maison le temps de ses études, s'absentant surement une journée ou deux pour retourner dans sa famille qu'elle n'avait pas vu depuis le début de l'année scolaire. Puis la Miatroise se décida à répondre à la question d'Hikari quant à ses relations avec ses parents, affirmant que c'était des gens biens, sa mère étant une maîtresse de maison accomplie et une gestionnaire des affaires familiales pointilleuses et sérieuse tandis que son père faisait briller le nom des Ashiro dans de nombreux domaines à travers le monde. Sans un mot, la Rimoise l'avait écouté avec attention, captivée par la famille de sa cadette: décidément, les familles nobles et anciennes étaient fascinantes, présentes dans toutes les grandes sphères mondiales, dans la finance, les affaires et la politique. Pour elle, dont la notoriété de sa famille n'allait pas au delà de son village natal, ce genre de chose était incroyable et presque impossible:

"-Tes parents ont l'air d'être des gens incroyables." dit-elle en souriant, "J'aimerai bien les rencontrer..."

Elle avait dit ça sans aucune flatterie, tout à fait honnête: en effet, le discours que Kimiko avait tenu à propos de ses parents et l'admiration qu'elle semblait avoir pour eux lui avait donné envie de voir ces gens si incroyables.

"-Pour ce qui est des élèves qui restent au pensionnat il me semble que les membres du club d'équitation de Spica ne partent pas en vacances pour pouvoir s'occuper de leurs montures. Les dernières années restent aussi à Astrea pour se préparer aux examens de février. Je crois que Etoile-sama sera aussi là, tout comme certaines premières années des trois écoles qui veulent savoir à quoi ressemblent les vacances d'été à la résidence Strawberry."

Tiens en parlant d'examens, Hikari avait omis le fait qu'elle même doive subir ceux de fin de trimestre dans quelques semaines, examens qui une fois réussis promettaient des vacances d'été amusantes et détendues. Pour les autres, moins douées ou moins travailleuses, l'étape du rattrapage allait les tenir en haleine durant les premières semaines de repos et les obliger à maintenir un rythme de travail aussi soutenu qu'en période de cours, rendu difficile par la chaleur estivale. En son for intérieur, Hikari espérait ne pas avoir à y passer: elle n'était pas une mauvaise élève, loin de là, elle faisait partie de la moyenne mais elle ne pouvait cacher ses quelques lacunes en mathématiques et chimie, de même pour l'anglais, les matières où elle se défendait le plus restaient le japonais, l'histoire, le français et les sciences naturelles qu'elle se plaisait à étudier. Et de par ces difficultés, la Rimoise avait parfois dû obtenir de justesse la moyenne en bachotant intensivement. Et ette fois, est-ce que ses révisions porteraient leur fruit?

"-Dis moi..." dit-elle en sortant de sa méditation, "Tu as commencé à réviser pour les examens de fin de trimestre? Ca...te dirait qu'on révise ensembles? J'avoue ne pas être très motivée quand je bachote toute seule..."

Elle avait demandé cela à Kimiko en rougissant, honteuse de se montrer si peu studieuse devant sa cadette qui l'admirait tant, craignant de passer à ses yeux pour une de ses filles feignantes et paresseuses qui préféraient user des méthodes de triche pour avoir la moyenne plutôt qu'ouvrir leurs livres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fictionpress.com/u/886737/Amakusa-Kuroe

avatar

Kimiko Ashiro
Connaissance


Points de Réputation : 125
Date d'inscription : 06/01/2014
Date de naissance : 09/07/1997
Age : 20
Rang : -
En couple avec : *tousse*




MessageSujet: Re: [Terminé]Une répétitition préoccupante [PV Hikari] Sam 5 Juil - 11:29

Quand Hikari confia à Kimiko qu'elle trouvait ses parents formidables, Kimiko eu un petit sourire ravie de l'entendre. Elle se demanda même s'il était réellement possible d'exercer son souhait. Pourrait-elle les rencontrer? En y réfléchissant, elle se dit que cela risquait d'être compliqué sur le court terme. Kimiko doutait qu'ils viennent la chercher eux-mêmes, lui procurant alors une occasion de les présenter à son amie. Mais elle se rappelait également que sa propre mère et ses tantes invitaient parfois des femmes de leur âge, qu'elles présentaient comme des amies proches, et donc la complicité lui rappelait quelque peu la complicité qu'elle avait elle-même avec ses amies d'ici. Sans doute y aura-t-il alors moyen, un jour ou l'autre, de présenter Hikari-onee-sama à sa propre famille. C'est pourquoi Kimiko hocha doucement la tête en souriant.

"Si c'est possible, je serai ravie de te les présenter. Et j'espère que tu m'inviteras chez toi aussi, un jour. J'aimerai bien voir à quoi ressemble ton village. A la façon que tu le décris, ça doit être un lieu vraiment merveilleux."

Quant à celles qui restent à Astrea pour cet été, Kimiko eu un petit hochement de tête pensif. Il n'y allait vraiment pas rester grand monde. Elle espérait qu'elle ne s'ennuierait pas trop. Surtout que "sa" Sayo-chan, sa colocataire de chambre, serait, elle, absente un long moment de l'été. Cette pensée suffit à provoquer un petit pincement au cœur de Kimiko, qui, immédiatement, eu une pensée pour son amie Hikari.

"Sais-tu si Yuuki-san sera ici cet été, onee-sama?"

Tout en prononçant sa phrase, Kimiko fût traversée par un mélange de sentiment contradictoire. D'abord de la peur de peiner Hikari-onee-sama si celle-ci n'a pas prévu de revenir. Puis une forte pointe de jalousie et de désespoir, car Kimiko se doutait bien que si c'était le cas, Hikari allait sans doute passer la majorité de son temps en sa compagnie. Ce pour quoi Kimiko se morigéna : ça serait parfaitement normal, elle n'a pas à en vouloir à qui que ce soit pour ça. Heureusement, Hikari changea de conversation pour parler des révisions de fin d'année. Chose à quoi, Kimiko, qui connaissait bien Hikari, hocha la tête avec le sourire. Elle se permit même de lui répondre en français - dans un français qui se faisait de plus en plus solide, réussissant même à effacer quasiment tout accent à sa voix, grâce, notamment, à l'aide d'Hikari dans ce domaine. Il allait sans dire que Kimiko plus qu'excellait désormais dans la matière par rapport aux autres Miatroises de première année, comme dans de nombreux autres domaines.

"Bien sûr mademoiselle Hikari. Et je serai ravie que l'on puisse travailler nos futurs examens ensemble."

Suite à quoi, trouvant sa prononciation de phrase d'un très bon niveau, Kimiko se lança dans les bras de sa onee-sama en riant doucement et en lui déposant un baiser sur la joue. Elle adorait beaucoup passer son temps en sa compagnie, et réviser en sa compagnie promettait de nombreux autres instants de plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hikari Amakusa
Diva


Points de Réputation : 691
Date d'inscription : 15/12/2013
Date de naissance : 18/04/1995
Age : 22
Rang : Bisexuelle
Clubs : St Rim Girl School
En couple avec : Quelqu'un ;)




MessageSujet: Re: [Terminé]Une répétitition préoccupante [PV Hikari] Dim 6 Juil - 18:30

A la question de Kimiko quant à la possible présence de Yuuki durant les vacances d'été, Hikari avait préféré changer de sujet en parlant des examens de fin de trimestre afin d'éviter de se faire des idées. En vérité, elle ignorait si la cavalière de Spica allait rester à Astrea pendant les repos estivaux ou en profiter pour courir les concours épiques et elle ne souhaitait pas espérer des choses qui n'arriveraient pour au final être déçue. Elle préférait attendre et demander à sa compagne ses projets pour les vacances lorsqu'elle aurait l'occasion de la croiser à Astrea. Quoiqu'il en soit, sa cadette de Miatre avait eu la politesse et la gentillesse de ne pas relancer le sujet, se contentant de répondre à l'invitation de la Rimoise à réviser avec elle pour les futurs examens dans un français impeccable, à peine fausser par son accent japonais qui tendait à totalement disparaître suite aux nombreuses séances de travail avec sa grande soeur. Désormais, elle avait un niveau équivalent à celui d'une deuxième année, avec un vocabulaire riche et soutenu et réaliser cela rendait la brunette extrêmement fière non pas d'elle mais de sa petite soeur d'adoption qui avait su tirer profit de ses cours de français parfois très détendus autour d'un thé et de biscuits.
Suite à l'approbation de la Miatroise pour les scéances de révisions communes, Hikari lui adressa un grand sourire avant de lui répondre dans sa langue maternelle:

"-Parfait, alors nous nous retrouverons pour réviser! Je suis sure qu'avec ma petite soeur, je serai motivée et j'aurai des notes splendides!"

Elle accentua son rictus adorable avant de recevoir Kimiko dans ses bras, qui riait joyeusement, sans doute ravie de son si bon niveau dans la langue de Molière, avant de déposer sur sa joue un baiser qui la fit rougir. Elle était vraiment touchée de l'affection que la Miatroise lui portait, elle se sentait si utile, si indispensable pour cette petite qu'elle ne pouvait s'empêcher de la protéger et de lui venir en aide dès qu'elle en avait besoin. La serrant doucement contre elle, elle vint poser ses lèvres sur le front de sa cadette et, l'embrassant, elle murmura:

"-J'ai vraiment de la chance de t'avoir à mes côtés Kimi-chan... tu me rends si heureuse..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fictionpress.com/u/886737/Amakusa-Kuroe

avatar

Kimiko Ashiro
Connaissance


Points de Réputation : 125
Date d'inscription : 06/01/2014
Date de naissance : 09/07/1997
Age : 20
Rang : -
En couple avec : *tousse*




MessageSujet: Re: [Terminé]Une répétitition préoccupante [PV Hikari] Lun 7 Juil - 9:36

Kimiko était tout simplement heureuse d'être en compagnie de sa grande soeur. Les moments qu'elles passaient ensemble étaient toujours de purs moments de joie et de bonheur. Qu'importe ce que l'on pouvait dire sur Hikari, qu'importe ce que l'on pouvait raconter sur elle-même : leur amitié était plus forte que tout. Aussi quand Hikari lui confia qu'elle la rendait heureuse elle aussi, Kimiko lui sourit en retour, restant simplement collée à elle. Elle qui n'avait pas eu la chance d'avoir de soeur, grande ou petite, elle était heureuse d'en avoir trouvée une de procuration ici. Elle ne voyait pas comment elle pourrait être plus heureuse en cet instant qu'en sa compagnie. Sans doute même aurait-elle pu rester ainsi éternellement si le jour ne commençait pas à décliner lentement dans la forêt. Se détachant alors doucement d'Hikari, comme avec regret, Kimiko soupira alors doucement à son attention.

"Nous devrions peut-être rentrer, je crois bien que le couvre-feu va bientôt être annoncé. Tu viens, onee-sama?"

Elle lui avait tendu la main le plus naturellement du monde, juste après avoir récupéré ses affaires qui traînaient sur le banc. Si la journée n'avait pas été productive, malgré tout, elles avaient passé un bon moment ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hikari Amakusa
Diva


Points de Réputation : 691
Date d'inscription : 15/12/2013
Date de naissance : 18/04/1995
Age : 22
Rang : Bisexuelle
Clubs : St Rim Girl School
En couple avec : Quelqu'un ;)




MessageSujet: Re: [Terminé]Une répétitition préoccupante [PV Hikari] Mar 8 Juil - 0:29

Serrant encore un peu plus sa cadette contre elle, ravie de sentir cette si petite demoiselle au creux de ses bras, Hikari resta un instant immobile, savourant ses instants de tendresse purement amicale entre elles deux. Une tendresse qui, elle devait bien l'avouer, lui avait vraiment manqué depuis la mort de sa soeur jumelle: elle regrettait ce temps où elle se sentait entière, bercée par l'amour que ses proches lui portaient. Ici, à Astrea, elle recevait bien sûr de l'affection mais une affection en aucun cas comparable à celle qu'elle recevait dans ce foyer si chaleureux qui était le sien. Exceptée celle que Kimiko lui portait: avec elle, elle se sentait bien, sur la même longueur d'onde, l'une était indispensable à l'autre pour aller bien tout en restant dans un domaine purement amical, sans jamais empiéter sur l'amoureux. Pour cette écorchée de la vie, avoir retrouvé ici, dans cette école qui symbolisait un tournant majeur de sa vie, une petite soeur de coeur était synonyme de libération, de renaissance, la preuve formelle qu'elle s'était libérée de ses remords d'antan.

Puis doucement, à contre-coeur, la Miatroise se détacha de son aînée avant de lui faire remarquer dans un soupir qu'il était grand temps de rentrer à la résidence Strawberry, le couvre-feu de six heures étant sur le point d'être annoncé par les cloches de la cathédrale. Levant le nez, la Rimoise ne pu qu'abonder dans son sens: peu à peu, le ciel rose guimauve se teintait d'un bleu nuit ravissant, formant un doux violet vaporeux qui aurit tout à fait sa place sur la toile d'une artiste; la nuit tombait doucement, s'introduisant parée de son manteau sombre paré d'étoiles brillantes. Oui, l'heure se faisait tardive désormais aussi, répondant à l'invitation de Kimiko par un doux sourire bienveillant, elle se saisit doucement de sa main, entrelaçant ses doigts avec les siens avant de l'entraîner à travers les bois, tentant de ne pas se perdre dans cette immense forêt, serrant sa main dans la sienne pour ne pas la perdre elle dans la pénombre. Elle ne la relâcha que lorsqu'enfin, à travers les ténèbres de plus en plus présentes, elle remarqua l'habit de lumière dont la résidence s'était revêtue pour guider les dernières étudiantes surprises par la nuit noire, rassurée à l'idée que sa chère cadette n'ait pas été engloutie dans la pénombre aussi sombre que son uniforme de Miatre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fictionpress.com/u/886737/Amakusa-Kuroe



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: [Terminé]Une répétitition préoccupante [PV Hikari]

Revenir en haut Aller en bas

[Terminé]Une répétitition préoccupante [PV Hikari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Archives :: » RPs & Co Archivés-